Archive pour août 2008

Souvent femme se tait

Vendredi 29 août 2008

J’avais commencé un post il y a, voyons voir, hum… trois mois environ. Cet inoubliable texte s’intitulait « Souvent homme varie ». Pour la énième fois je comptais me plaindre de toutes les personnes imparfaites, surtout les hommes, qui peuplent ce monde que les extra-terrestres nous envient (et ils sont bien les seuls). Parce que, évidemment, je me pose en référence de la perfectitude, cela va sans dire. Sinon, tous les repères disparaissent. Comme on ne calcule bien une position que par rapport à la sienne propre, on ne juge bien l’imperfection des autres que par rapport à sa propre perfection. Qui a été quelque peu absente de ce blog, je le concède.  Et qui bat un peu de l’aile, donc… J’ai varié, je l’avoue, je l’avoue : des fois j’écrivis, des fois je n’écrivis pas.

Dans ces conditions, je reviens, résolue à l’insuffisance (c’est la rentrée, et comme je ne fume pas et que je trouve que perdre du poids c’est trop difficile, c’est là ma résolution (qui n’est pas pire qu’une autre, vous me l’accorderez je pense)). Je ne viens pas à cette acceptation sans peine, croyez-moi, mais je dois m’avouer vaincue, persuadée de l’infériorité de la femme grâce aux démonstrations irréfutables tenues par ces brillants intellectuels que sont les commentateurs sportifs. Certains commentateurs. Pas tous. Pour preuve quelques citations tirées d’émissions diffusées à la télévision récemment sous le titre « Les jeux olympiques de Pékin » qui auraient, à mon avis, pu être sous-titrées « le rire de résistance » (je vous les transmets brutes, telles quelles, je vous préviens, c’est violent) :

« Et pourtant, il s’est battu comme un homme. »
« Le base-ball, c’est un sport d’homme. »
« Le Fosbury, c’est pour les filles. »
« L’équipe des féminines est assez bonne, mais attendez de voir les hommes ! »
« Pour gagner dans ces conditions, comme un homme, il faut un tempérament à toute épreuve. »

Voilà, voilà.