A fond pour la scolarisation

En ce joli samedi de printemps, le soleil brillait dans la cour de l’école. Ses rayons faisaient miroiter joyeusement la verroterie au cou des petites filles déguisées en princesses et les épées des petits garçons qui affrontaient de fabuleux dragons. A l’écart, les plus grands considéraient ces jeux puérils avec le dédain que leur permettait une grande différence d’âge, celui-là même que leur dédieront les 3e dès la rentrée prochaine au collège.

Deux parents, les larmes aux yeux, regardaient leur petit garçon s’appliquer pour réussir une chorégraphie compliquée de danse contemporaine. Ils étaient fort attendris de le voir pour la première fois participer à une kermesse. Autour d’eux, les autres parents de la classe regardaient avec la distance que procure une certaine habitude. Il est vrai que, pour les enfants de CM2, le rituel kermesse est une fin plutôt qu’un commencement. Pour nous, parents attendris, non. Monsieur L., pour la première fois depuis des années, participait au spectacle de kermesse. Et ce fut une réussite complète, une grande victoire : l’enseignante et l’AVS avaient choisi des codes que tous comprenaient, les enfants de son groupe veillaient à ce chacun suive et Monsieur L. lui-même s’appliquait à ce que le spectacle soit réussi. Une parfaite concordance, une parfaite après-midi.

Je commence par ce joli conte de fée, dans la série Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, parce qu’aujourd’hui est un grand jour et je ne pouvais pas manquer de vous l’annoncer.

A 8h ce matin sont partis de Saint-Malo les coureurs de la Milkil II, ultramarathon de 1000 km pour coureurs de l’extrême. Parmi eux, Gwen Le Ny, CPE de collège qui a décidé de dédier sa course aux élèves autistes et à ceux qui les accompagnent.

La scolarisation en milieu ordinaire est, de nombreux spécialistes s’accordent à le dire, l’une des clés de l’autonomie pour les enfants autistes. Elle est également, de mon point de vue, une grande chance pour une société future qui se voudrait tolérante envers les différences, toutes les différences, celles qui font la richesse et la beauté du monde.

Pourtant, chaque année, les parents doivent mener un combat acharné pour parvenir à la mener à bien. Combat parfois gagné, parfois perdu, hélas. C’est pourquoi, pour faire avancer les idées en ce domaine, Gwen Le Ny et plusieurs membres de l’association ASPERANSA déposeront à chaque étape des dépliants informatifs sur cette question.

Si vous souhaitez les rencontrer, encourager Gwen au long de cette course de folie, vous trouverez toutes les informations sur le site d’ASPERANSA.

Je suis très admirative, me considérant moi-même comme une sportive de l’extrême dès que j’ai monté deux étages à pied (fichus ascenseurs !)…

5 Réponses à “A fond pour la scolarisation”

  1. Emorej dit :

    1000 km, c’est inimaginable, avec la chaleur ça doit être insupportable. Pendant ce temps, à la télé, il y a un « exploit » sur 100m en 9.58s, contraste glacial. Peu de risque qu’ils se mouillent pour une autre cause que le roi pognon. Bravo Gwen (première fois que j’admire un CPE) (Gwen Le Ny c’est un pseudo huhuhu ?), bravo Monsieur L. pour la chorégraphie et que la rentrée se déroule le mieux possible pour toute la famille ! Bises.

  2. Aphykit dit :

    @emorej : C’est vrai, c’est inimaginable ! Toutes celles qui ont accouché sans péridurale (et sans boire !) un jour de canicule lui témoignent leur soutien… Bises à toute la famille aussi. Bonne rentrée.

  3. chris dit :

    Gwen le Ny n’est pas un pseudo, c’est un vrai CPE en chair et en os (surtout en os depuis le retour de la Milkil) que j’ai le plaisir d’avoir comme collègue de travail.
    Quand un CPE de collège vient te voir en disant « Je vais courir 1000 km cet été, je ne veux pas courir égoïstement, j’aimerais que ça profite à une asso. Je voudrais que ce soit Asperansa car je suis fier de la réussite de mes élèves autistes », eh bien on reste sans voix et on accepte bien entendu.
    Je suis très honorée d’avoir fait partie de son équipe d’accompagnateurs. Un équipage surréaliste, moyenne d’âge 66 ans, rassemblant 3 « gauchistes », un ancien adjudant-chef et sa compagne, belle-mère du coureur.
    Je suis heureuse de pouvoir dire que la générosité existe partout et que l’engagement permet de dépasser les idées reçues.
    http://milkil-st-se.blog.fr
    http://forum.asperansa.org/viewtopic.php?p=17310

    En ces jours de rentrée morose et de temps pourri, venez prendre votre dose de chaleur humaine, ça fait du bien et c’est gratuit.

  4. Jean dit :

    Je cite :
    « La scolarisation en milieu ordinaire est, de nombreux spécialistes s’accordent à le dire, l’une des clés de l’autonomie pour les enfants autistes. »

    Tu ne t’avances pas un peu là ? « De nombreux spécialistes » ! si nombreux que çà ?

  5. Aphykit dit :

    Ben oui, Jean : Docteur L., Jean V., Franck B., Christiane A., Claudie K., Malecka H., Emma N., Murielle B. , Nathalie S. et bien d’autres… Qui prétend encore qu’un diplôme sanctionnant des études de médecine donne la garantie de pouvoir être spécialiste ?

Laisser un commentaire